" Morilles 2016 " voir ma page : ICI :   Morilles 2016

" Morilles 2017 " voir ma page : ICI :   Morilles 2017

Les morilles que vous allez voir sur le site viennent à 99% de l'Abitibi, au Québec.

Bienvenue sur ces quelques pages afin de partager notre passion commune...les morilles. Avec les années, bien des photos ont été rajoutées et j'en profite pour refaire les liens afin de faciliter votre navigation.

 

La morille est parmi les plus réputés des champignons sauvages. Cueillir des morilles demande de bons yeux car leurs couleurs terreuses les rendent très difficiles à voir, surtout pour les débutants. Mais faire la recherche de ces champignons sauvages pendant des heures est un plaisir exquis, nous procurant une sensation de plénitude même si nous  revenons bredouilles.

Car après tout elle se ramasse au printemps......merveilleux temps de l`année !

 

MORILLES

 

Description: La morille à un chapeau  brun plus ou moins foncé, creux et cylindrique garni d'alvéoles. Le pied est blanchâtre, creux et renflé à la base.

En Abitibi, nous retrouvons principalement la morille conique . Elle est plus ou moins foncée selon le soleil, l'humidité et son environnement.

Sur cette image vous pouvez vraiment voir la différence pour la couleur. Ces deux morilles ont été cueillies en ce 23 mai 2009 en Abitibi, Québec.

VOIR LES PHOTOS 2009 et 2010

   


      Comment et quand cueillir les morilles ?

Son odeur est faible, mais agréable. On rencontre la morille sur le sol, souvent à l'orée des bois. Un sol sablonneux favorise la présence de morilles.

À vrai dire, il faut, pour être dans la bonne période, surveiller les feuilles de peuplier quand elles sont de la taille d'un dollar...au printemps il va s'en dire. Mais il faut commencer à surveiller nos talles, un peu avant que tous ces petits indices soient là...

Les morilles  arrivent  presque toujours en même temps que les fleurs de fraise. Aussi, en observant bien les feuilles des peupliers qui sont à la veille de sortir ou grosses comme des dollars, et les fleurs de fraises, nous sommes presqu'assurés de faire une bonne cueillette surtout si on a eu quelques jours de pluie. Il faut aussi surveiller les cerisiers de Pennsylvanie en fleurs et jamais bien loin de nos talles.

 En surveillant bien ces petits signes de la nature, on a plus de chance de faire une belle cueillette et d'être au bon moment pour la cueillette. Quand on a la chance d'en trouver à un endroit, nous sommes presque certains si il y a de belles pluies à cette période, d'en retrouver à la même place les années suivantes.

La présence des petites violettes sauvages est aussi un bon indice que nous sommes durant la bonne période.

Sur quelques autres de mes pages, vous allez voir le genre d'environnement où nous faisons nos cueillettes. Cela peut vous aider pour vous guider.

 
  NB: Il faut toujours faire cuire les morilles car elles sont légèrement toxiques si nous les consommons crues ou pas assez cuites.

Il existe quelques variétés de morilles, mais les confondre n'est pas bien grave car elles sont toutes comestibles. Le seul champignon qui pourrait avoir une certaine ressemblance avec la morille surtout à cause de sa texture et de la période de la saison est le gyromitre. Il faut prendre quelques précautions si nous voulons consommer des gyromitres, même que certains auteurs les déconseillent. Il est donc préférable de s'abstenir de manger de la gyromitre.

 

 


Photos de gyromitres  :PHOTOS   Champignons à ne pas consommer. 

 

 

INDEX


 
 

 

SAISON 2004 / 2007

SAISON 2008

Saison 2009

SAISON 2010

SAISON 2011

Saison 2012

Saison 2013

Saison 2014

Saison 2015

Conservation des morilles

Où sont les 10 morilles ?

Index du site

Me rejoindre

 

Mes liens préférés  

Le cercle des mycologues de Montréal

Mycoquébec

Nouveau site des Hautes-Laurentides au Québec. 

Guides des champignons comestibles au Lac St-Jean

Nouveau livre de Roger Larivière,  de Rouyn